CONTIENT DE L’ADP

L’huile de loup-marin SeaDNA contient un acide gras qu’on retrouve que très rarement dans les autre Oméga-3 : l’ADP (acide docosapentaénoïque). L’huile de loup-marin est, avec le lait maternel, une des rares sources d’ADP naturel. L’ADP intensifie les effets bénéfiques de l’AEP et de l’ADH et offre de nombreux avantages. En savoir plus.

FACILE À DIGÉRER

Des études scientifiques ont prouvées que la structure moléculaire des triglycérides d’un mammifère comme le phoque est plus facilement acceptée par le corps humain que la structure moléculaire de l’huile de poisson. Cela signifie une digestion et absorption optimales pour de meilleurs résultats. 

10 X PLUS EFFICACE

Une étude scientifique a démontré qu’une stimulation maximale de la migration des cellules endothéliales par une supplémentation en ADP a été obtenue en utilisant seulement 1/10 de la concentration requise en APE. Ces données suggèrent que l’effet de l‘AEP sur la migration des cellules endothéliales se produit par l’intermédiaire de l’ADP, et que l’ADP joue un rôle important dans la réparation des vaisseaux endommagés.

PROTECTION CARDIOVASCULAIRE

L’ADP serait un meilleur antiagrégant plaquettaire que l’AEP et l’ADH, réduisant ainsi le risque de formation de caillots sanguins et permettant une meilleure protection cardiovasculaire!

PURETÉ PRÉSERVÉE

Notre huile de loup marin 100% naturelle offre une alternative unique et supérieure aux huiles de poisson souvent faites à partir de concentrés. Les modifications chimiques nécessaires pour augmenter la quantité d’oméga-3 dans l’huile de poisson diminuent l’absorption et la biodisponibilité du supplément. Visionnez notre vidéo!

100% CANADIEN

Nos produits naturels d’une pureté, fraîcheur et qualité supérieure sont récoltés dans les eaux froides et cristallines de l’océan Atlantique entourant les côtes des Îles-de-la-Madeleine et de Terre-Neuve. La plupart des produits disponibles sur le marché sont fait à partir d’huile de poisson provenant du Pérou ou du Chili.

L’HUILE DE LOUP-MARIN SEADNA,
L’OMÉGA-3 CANADIEN

UNE DÉCOUVERTE POUR LES ATHLÈTES

Une étude menée en 2015, par Dr. Evan Lewis, à l’Université de Toronto, a démontré que l’huile de phoque a un effet très bénéfique sur les athlètes.

Une supplémentation d’Oméga-3 d’huile de phoque pendant 21 jours a:

  • amélioré la performance de l’activation des muscles (20 ± 18 %)
  • aidé à maintenir une performance de sprint (Test de « Wingate », baisse de la puissance: 4,76 ± 3,4%).

L’huile de phoque a été choisie pour cette étude parce que les molécules de triglycérides de mammifère marin (phoque) ont des graisses clivées principalement dans les positions sn-1 et sn-3 contrairement à l’huile de poisson qui est clivée en position sn-2. Les graisses en position sn-3 sont préférentiellement clivées par les lipases sublinguales, et la graisse sn-1 est clivée dans l’intestin grêle, tandis que l’acide gras sn-2 est laissé pour une estérification ultérieure. Il a été démontré que cette différence favorise la digestion plus rapide de l’huile de phoque menant à une incorporation plus élevée dans les tissus non hépatiques.

Huile de loup-marin VS Huile de poisson

NATURELLE AVEC 20% d’OMÉGA-3

Une chaîne équilibrée d’Oméga-3 composée d’AEP, d’ADH et d’ADP comme on les retrouve naturellement dans les mêmes proportions dans le corps humain, est plus facile à transformer et plus bénéfique dans son ensemble.

SOUVENT MODIFIÉE CHIMIQUEMENT
AVEC 50% à 90% d’Oméga-3

Les concentrés d’huile de poisson sont modifiés chimiquement pour augmenter les niveaux d’Oméga-3, souvent en utilisant de l’éthanol. La pureté naturelle est alors sacrifiée pour la commodité de consommer plus d‘Oméga-3 en une seule gélule.

DISSOLUTION RAPIDE

L’huile de phoque est estérifiée en position sn-1 et sn -3. En raison de la structure moléculaire de l’huile de phoque, elle est plus facilement absorbée que l’huile de poisson.[20] [21] [22]

RESTE « ASSISE » DANS L’ESTOMAC

L’huile de poisson est principalement estérifiée en position sn-2 des triglycérides. Par conséquent, elle est plus lente à absorber et peut rester « assise » dans l’estomac, entraînant des « rots de poisson».

CONTIENT ENVIRON 4% D’ADP

L’ADP augmente les proportions de l‘AEP & de l’ADH[23] et qui est 10 fois plus efficace que l’AEP dans la réparation des vaisseaux endommagés.[24]

CONTIENT PEU OU PAS D’ADP
MEILLEURE STABILITÉ OXYDATIVE

Relativement plus stable à l’oxydation[25], offrant ainsi une stabilité supérieure et une durée de vie beaucoup plus longue.

PLUS SENSIBLE À L’OXYDATION

100% CANADIEN

Notre huile de phoque est récoltée dans les eaux glacées qui entourent les Îles-de-la-Madeleine et les côtes de Terre-Neuve.

PÊCHES MONDIALES

«Dans mon laboratoire, en utilisant un modèle animal, j’ai trouvé que l’huile de phoque est définitivement meilleure que l’huile de poisson. Si quelqu’un consomme présentement des capsules d’huile de poisson, peut-être qu’il devrait passer à l’huile de phoque.»

‐Dr. Sukhinder Cheema, Université Memorial à St. John, Terre-Neuve

  • [1] Neubronner, J., et al., Enhanced increase of omega-3 index in response to long-term n-3 fatty acid supplementation from triacylglycerides versus ethyl esters. Eur J Clin Nutr, 2011. 65(2): p. 247-54.
  • [2] Dyerberg, J., et al., Bioavailability of marine n-3 fatty acid formulations. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids, 2010. 83(3): p. 137-41.
  • [3] Kaur, G., Molero, J. C., Weisinger, H. S., and Sinclair, A. J. (2013). Orally administered DPA and DHA are metabolised differently to EPA in rats. Br. J. Nutr. 109, 441–448. doi: 10.1017/s0007114512001419
  • [4] Holub, B. J., Swidinsky, P., and Park, E. (2011). Oral docosapentaenoic acid (22:5n-3) is differentially incorporated into phospholipid pools and differentially metabolized to eicosapentaenoic acid in tissues from young rats. Lipids 46, 399–407. doi: 10.1007/s11745-011-3535-3
  • [5] Kaur, G., Cameron-Smith, D., Garg, M., and Sinclair, A. J. (2011). Docosapentaenoic acid (22:5n-3): a review of its biological effects. Prog. Lipid Res. 50, 28–34. doi: 10.1016/j.plipres.2010.07.004
  • [6] Ghasemi Fard, S., Linderborg, K. M., Turchini, G. M., and Sinclair, A. J. (2014). Comparison of the bioavailability of docosapentaenoic acid (DPA, 22:5n-3) and eicosapentaenoic acid (EPA, 20:5n-3) in the rat. Prostaglandins Leukot. Essent. Fatty Acids 90, 23–26. doi: 10.1016/j.plefa.2013.10.001
  • [7] Miller, E., Kaur, G., Larsen, A., Loh, S. P., Linderborg, K., Weisinger, H. S., et al. (2013). A short-term n-3 DPA supplementation study in humans. Eur. J. Nutr. 52, 895–904. doi: 10.1007/s00394-012-0396-3
  • [8] Linderborg, K. M., Kaur, G., Miller, E., Meikle, P. J., Larsen, A. E., Weir, J. M., et al. (2013). Postprandial metabolism of docosapentaenoic acid (DPA, 22:5n-3) and eicosapentaenoic acid (EPA, 20:5n-3) in humans. Prostaglandins Leukot. Essent. Fatty Acids88, 313–319. doi: 10.1016/j.plefa.2013.01.010
  • [9] Simon C. Dyall. Frontier in Aging Neuroscience. Long-chain omega-3 fatty acids and the brain: a review of the independent and shared effects of EPA, DPA and DHA. April 2015. <http://dx.doi.org/10.3389/fnagi.2015.00052>
  • [10] Aursnes, M., Tungen, J. E., Vik, A., Colas, R., Cheng, C. Y., Dalli, J., et al. (2014). Total synthesis of the lipid mediator PD1n-3 DPA: configurational assignments and anti-inflammatory and pro-resolving actions. J. Nat. Prod. 77, 910–916. doi: 10.1021/np4009865
  • [11] Tungen, J. E., Aursnes, M., Dalli, J., Arnardottir, H., Serhan, C. N., and Hansen, T. V. (2014). Total synthesis of the anti-inflammatory and pro-resolving lipid mediator MaR1n-3 DPA utilizing an sp(3) -sp(3) Negishi cross-coupling reaction. Chemistry 20, 14575–14578. doi: 10.1002/chem.201404721
  • [12] Skulas-Ray AC, Flock M.R., Fleming J.A., Kris-Etherton PM. Published online. Red Blood Cell Docosapentaenoic Acid (DPA n-3) is Inversely Associated with Triglycerides and C-reactive Protein (CRP) in Healthy Adults and Dose-Dependently Increases Following n-3 Fatty Acid Supplementation. (2015).
  • [13] Caroline Morin, Pierre U Blier, and Samuel Fortin. Eicosapentaenoic acid and docosapentaenoic acid monoglycerides are more potent than docosahexaenoic acid monoglyceride to resolve inflammation in a rheumatoid arthritis model. Arthritis Res Ther. 2015; 17: 142.

  • [14] Toshie Kanayasu-Toyoda, Ikuo Morita, Sei-itsu Murota. Docosapentaenoic acid (22:5, n-3), an elongation metabolite of eicosapentaenoic acid (20:5, n-3) is a potent stimulator of endothelial cell migration on pretreatment in vitro, (1996).
  • [15] Neil J. Mann, Stella L. O’Connell, Kylie M. Baldwin, Indu Singh, Barbara J. Meyer. Effects of Seal Oil and Tuna-Fish Oil on Platelet Parameters and Plasma Lipid Levels in Healthy Subjects. Epub (2010). <http://www.sealsandsealing.net/resources/Mann_et_al_2010.pdf>
  • [16] Meyer, B. J., Lane, A. E. & Mann, N. J. Comparison of seal oil to tuna oil on plasma lipid levels and blood pressure in hypertriglyceridaemic subjects. Lipids, 44 (9), 827-835 (2009).
  • [17] Kelly, L., Grehan, B., Chiesa, A. D., O’Mara, S. M., Downer, E., Sahyoun, G., et al. (2011). The polyunsaturated fatty acids, EPA and DPA exert a protective effect in the hippocampus of the aged rat. Neurobiol. Aging 32, 2318.e1–2318.e15. doi: 10.1016/j.neurobiolaging.2010.04.001
  • [18] Evan J. H. Lewis, Peter W. Radonic, Thomas M. S. Wolever and Greg D. 21 days of mammalian omega-3 fatty acid supplementation improves aspects of neuromuscular function and performance in male athletes compared to olive oil placebo. Wells. Journal of the International Society of Sports Nutrition (2015).
  • [19] Seal oil shows promise for healthy heart, researcher says. CBC News, Jul 14, 2008. http://www.cbc.ca/news/canada/newfoundland-labrador/seal-oil-shows-promise-for-healthy-heart-researcher-says-1.770916
  • [20] Wanasundara U, Shahidi F. Positional distribution of fatty acids in triacylglycerols of seal blubber oil. J Food Lipids. 1997;4(1):51–64.
  • [21] Brockerhoff H, Hoyle R, Hwang P, Litchfield C. Positional distribution of fatty acids in depot triglycerides of aquatic animals. Lipids. 1968;3:24–9.
  • [22] Evan J. H. Lewis, Peter W. Radonic, Thomas M. S. Wolever and Greg D. Wells. 21 days of mammalian omega-3 fatty acid supplementation improves aspects of neuromuscular function and performance in male athletes compared to olive oil placebo. Journal of the International Society of Sports Nutrition (2015).
  • [23] Miller, E., Kaur, G., Larsen, A., Loh, S. P., Linderborg, K., Weisinger, H. S., et al. (2013). A short-term n-3 DPA supplementation study in humans. Eur. J. Nutr. 52, 895–904. doi: 10.1007/s00394-012-0396-3
  • [24] Toshie Kanayasu-Toyoda, Ikuo Morita, Sei-itsu Murota. Docosapentaenoic acid (22:5, n-3), an elongation metabolite of eicosapentaenoic acid (20:5, n-3), is a potent stimulator of endothelial cell migration on pretreatment in vitro. 54(5):319-25 (1996).
  • [25] Xiao W, Wang L, Davis PJ, Liu H. Microemulsion of seal oil markedly enhances the transfer of a hydrophobic radiopharmaceutical into acetylated low density lipoprotein. Lipids. 1999;34:503–9